Retour Gulir ke bawah berhenti Mode otomatis

Pertanian: masalah dan polusi, teknik dan solusi baru37 Lazy Vegetable Seed

Pertanian dan tanah. Polusi, kontrol, remediasi tanah, humus dan teknik pertanian baru.
mca37
Saya menemukan ekonologi
Saya menemukan ekonologi
Pesan: 5
prasasti: 17/07/18, 09:32
Lokasi: Tours Indre et Loire 37
x 1

37 Lazy Vegetable Seed

Pesan non lubahkan mca37 » 17/07/18, 15:32

Halo,

Saya mempersembahkan ruang yang kami sewa untuk kebun dapur.
Ini adalah plot 200 m2 yang terletak di satu set kebun peruntukan. Kebun-kebun ini dibuat di rawa-rawa tua. Paket ini dibudidayakan sampai November 2017 dengan: tiller / pupuk / pestisida ... kotoran kuda ada 2 atau 3 tahun. Hasil panen adalah kentang dan kacang-kacangan (bersama-sama atau tidak saya tidak tahu) dari informasi dari tetangga. Ada pohon buah-buahan: plum, buah ara, pir, anggur, dan cabanon, ruang untuk sayur-sayuran tentang 140 m2 menurut saya.

Sebelum kedatangan kami, tetangga kami telah diserang dua kali dengan pembunuh rumput liar itu :(. Telah bertahan: ekor kuda, bindweed (ladang dan pagar tanaman), dan chickweed.

Pengamatan pertama dari tanah menunjukkan kepada kita bahwa tanah liat-lumpur, asam, dikemas, dirusak dan jenuh dalam nitrogen, kapasitas retensi airnya baik.

Tindakan pertama kami adalah: untuk menghilangkan ekor kuda, mematahkan kerak, menabur dan menanam yang superfisial.

Sebuah ruang telah ditanami dengan campuran mellifer untuk menutupi tanah dan memberi makan fauna-nya, yang lain dari cucurbitaceae untuk menutupi tanah, beberapa tetap 'telanjang' menunggu waktu untuk mengolahnya, itu juga memungkinkan kita untuk untuk mengetahui rumput liar tumbuh di tanah ini, sisanya dibudidayakan untuk saat ini tetapi menunggu untuk ditutup.
Hari ini rumput-rumput lain menunjukkan ujung daun mereka: kandang domba, rumput, asteraceae ...

Saya melihat iklan penjualan jerami di situs web yang dikenal dan di dekatnya. Ini sebagian besar adalah jerami untuk hewan yang dipangkas pada bulan Juni. Mengingat keasaman tanah, saturasi nitrogennya, apakah lebih baik meletakkan jerami atau jerami? dan apakah ini waktu yang tepat untuk menempatkan satu atau yang lain?
1 x

Avatar de l'utilisateur
Did67
moderator
moderator
Pesan: 12595
prasasti: 20/01/08, 16:34
Lokasi: Alsace
x 4209

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan Did67 » 17/07/18, 16:18

Apa yang membuat Anda mengatakan bahwa itu jenuh dengan nitrogen ??? A prioriSaya pikir tidak demikian, bahkan jika tanah kosong masih "kaya" (kesuburan dibentuk kembali atau sudah mulai pulih).

Nitrogen, biasanya, tercuci dan "alami", tanpa tindakan manusia, satu cenderung menuju keseimbangan yang lebih merupakan tanah kebun dapur yang akan dianggap sebagai "miskin" atau "buruk disediakan" (berkaitan dengan "Persyaratan" sayuran, jika kita menginginkan produktivitas "signifikan").

Tanaman nitrofil, yang mengindikasikan saturasi nitrogen, adalah jelatang. Juga aygopoda, bawang putih dari beruang, parang, ...

Cucurbitaceae cukup menuntut dan antusiasme mereka akan memberi tahu Anda. Jika mereka melebihi segalanya, berwarna hijau gelap, jadi ya, mungkin nitrogen telah terakumulasi.

Mengetahui bahwa lahan kosong yang ditebangi masih cukup kaya 2 atau 3 tahun pertama, oleh mineralisasi segala sesuatu yang ada di sana.

Apakah parameter yang Anda berikan (tanah liat berlumpur, asam, ...) dihasilkan dari analisis tanah (di plot atau plot tetangga Anda) ??? Karena Anda tidak mengutip "acidophiles" khas lainnya di lingkungan yang lembab daripada paku ekor kuda: pakis, ...

Keyakinan saya, tetapi itu bukan agama, adalah bahwa jerami memiliki semua manfaat dari jerami, tanpa kesalahan utamanya, "kelaparan nitrogen". Ini memberi makan organisme tanah yang lebih baik ... karena lebih seimbang. Kelemahan utamanya: sulit untuk menemukan / meneruskannya. Dan kemudian, perlu untuk mendukung mencemooh tetangga, umumnya tidak yakin (eufemisme) di awal! Namun belum tentu ahli agronomi yang baik. Kadang-kadang "pengikut" agama dari "metode"!
0 x
mca37
Saya menemukan ekonologi
Saya menemukan ekonologi
Pesan: 5
prasasti: 17/07/18, 09:32
Lokasi: Tours Indre et Loire 37
x 1

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan mca37 » 05/08/18, 22:30

Une erreur de ma part c'est argilo sableux et non limoneux, bien qu'il y ait du limon, côté proportion je l'ignore, tests simples effectués de modelage de la terre, et dépôt. C'est un ancien espace maraîcher et inondé par la Loire qui y apportait du limon convertit depuis plusieurs dizaines d'années en jardins familiaux.

Côté adventices nous voyons émerger actuellement en plus du liseron, de la prêle, des graminées et astéracées : du chénopode, de l'amaranthe, et du pourpier. Tous comestibles mais de mauvaises réputation chez nos voisins... et je dois reconnaître envahissantes même si pour l'instant nous apprécions la couverture et protection du sol que cela génère.

Des questions, débutante, beaucoup se posent...
Côté cucurbitacées (courgettes, potimarrons, buternut) : malgré la chaleur / sécheresse et le fait que nous ne les arrosions pas, elles s'épanouissent largement. Commence à apparaître de l'oïdium je pense (tâches blanchâtres, poreuses, rondes qui recouvrent peu à peu toute la feuille, la fait jaunir). Si je comprends correctement ceci est un champignon, qui a besoin de spores, d'une température minimale (largement atteinte je pense en ce moment...) et d'humidité ou d'eau pour se développer. Cela fait maintenant plusieurs jours que nous n'arrosons pas (d'après l'état des feuilles, le développement des plants, cela semble inutile) malgré la chaleur. Alors cette humidité / eau elle viendrait d'où ? du sol ? Quelles sont les conditions de développement de l'oïdium (si c'est lui), les mêmes à la température près que celle du mildiou ? Comment faire pour limiter la propagation de l'oïdium sans utiliser des fongicides divers ? Ayant semé tardivement, ces plantes sont en cours de floraison /formation des fruits. Est-ce que cela risque de compromettre les récoltes ?

Nous avons deux plants de courgettes longues non coureuses poussant côte à côte et remarquons : l'un fait plus de feuilles, plus grandes et plus de fleurs mâle en proportion sur le pied et que l'autre pied , l'autre fait plus de fleurs femelles et de courgettes ;) bien que d'aspect plus chétif (moins de feuilles). Ce sont des plans de la même variété, semées le même jour, avec mois d'un mètre de distance entre les plants. Est-ce un hasard ou quand plusieurs plants sont ainsi côte à côte les uns des autres ils se "spécialisent" ?

Une question (non des questions...) pour les fraisiers... Vous parlez de les paillez avec du BRF plutôt que du foin, une exception. Si j'ai suivi, le BRF est particulièrement riche en éléments nutritifs, provenant de bois vivant, coupé après la chute des feuilles puis broyé. Vous utilisez le BRF car les fraisiers sont des descendants des fraises des bois et cela leur apporte une nourriture plus proche de leurs conditions de vie initiales que le foin. En forêt pour moi, ce sont les feuilles et les branches mortes qui atteignent le sol, je suppose (sans être allée vérifier), qu'il y a peu de bois vivant qui atteint le sol. Dès lors, pourquoi mettre du BRF plutôt que des brindilles, branches et feuilles mortes ? Même si je comprends que le BRF est plus riche en éléments nutritifs, il me semble d'une certaine façon plus éloigné du milieu d'origine. Du coup ce choix est-il dû au fait que dans un potager la faune / flore du sol est différente et plus apte et efficace à mettre à disposition rapidement les éléments nutritifs venant de BRF que de brindilles / feuilles mortes moins riche ? Une nécessité de nourrir davantage le sol, ses habitants et donc les plantes plus rapidement ? Une question de quantité à apporter (je suppose que pour apporter autant que du BRF il faudrait plus de matériaux, voire même qu'il est impossible d'apporter autant avec ces matériaux) ? Un choix dû à une facilité d'approvisionnement (taille et réutilisation des coupes des arbres fruitiers) ?
0 x
mosw
Saya menemukan ekonologi
Saya menemukan ekonologi
Pesan: 5
prasasti: 29/10/17, 21:03
x 5

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan mosw » 07/08/18, 22:00

Juste pour information : j'ai une parcelle au même endroit et c'est la deuxième année que je la recouvre majoritairement de foin.
Le PH de la terre nue est 7.0. Sous le foin, il est descendu à 5.0.
0 x
mca37
Saya menemukan ekonologi
Saya menemukan ekonologi
Pesan: 5
prasasti: 17/07/18, 09:32
Lokasi: Tours Indre et Loire 37
x 1

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan mca37 » 09/08/18, 23:47

Bonjour Mosw,

A Tours et autour il y a de nombreux lieux de jardins familiaux. Acceptes-tu de préciser où se trouve le tien ? Le nôtre est du côté de La Riche.
J'en profites aussi pour d'autres questions : Wink: Où trouves-tu suffisamment de foin et comment le fais-tu parvenir jusque dans les jardins ? Comment as-tu évaluer le pH (analyses précises en labo ? )
0 x

Avatar de l'utilisateur
Did67
moderator
moderator
Pesan: 12595
prasasti: 20/01/08, 16:34
Lokasi: Alsace
x 4209

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan Did67 » 10/08/18, 23:24

mosw a écrit :Juste pour information : j'ai une parcelle au même endroit et c'est la deuxième année que je la recouvre majoritairement de foin.
Le PH de la terre nue est 7.0. Sous le foin, il est descendu à 5.0.


Étonnant.

A creuser.

As-tu bien pris le sol, et pas la couche supérieure de matières organiques en décomposition ?
0 x
Avatar de l'utilisateur
Did67
moderator
moderator
Pesan: 12595
prasasti: 20/01/08, 16:34
Lokasi: Alsace
x 4209

Re: 37 Benih Sayuran Malas

Pesan non lubahkan Did67 » 10/08/18, 23:26

mca37 a écrit :
Côté adventices nous voyons émerger actuellement en plus du liseron, de la prêle, des graminées et astéracées : du chénopode, de l'amaranthe, et du pourpier. Tous comestibles mais de mauvaises réputation chez nos voisins... et je dois reconnaître envahissantes même si pour l'instant nous apprécions la couverture et protection du sol que cela génère.

Des questions, débutante, beaucoup se posent...
Côté cucurbitacées (courgettes, potimarrons, buternut) : malgré la chaleur / sécheresse et le fait que nous ne les arrosions pas, elles s'épanouissent largement. Commence à apparaître de l'oïdium je pense (tâches blanchâtres, poreuses, rondes qui recouvrent peu à peu toute la feuille, la fait jaunir). Si je comprends correctement ceci est un champignon, qui a besoin de spores, d'une température minimale (largement atteinte je pense en ce moment...) et d'humidité ou d'eau pour se développer. Cela fait maintenant plusieurs jours que nous n'arrosons pas (d'après l'état des feuilles, le développement des plants, cela semble inutile) malgré la chaleur. Alors cette humidité / eau elle viendrait d'où ? du sol ? Quelles sont les conditions de développement de l'oïdium (si c'est lui), les mêmes à la température près que celle du mildiou ? Comment faire pour limiter la propagation de l'oïdium sans utiliser des fongicides divers ? Ayant semé tardivement, ces plantes sont en cours de floraison /formation des fruits. Est-ce que cela risque de compromettre les récoltes ?

Nous avons deux plants de courgettes longues non coureuses poussant côte à côte et remarquons : l'un fait plus de feuilles, plus grandes et plus de fleurs mâle en proportion sur le pied et que l'autre pied , l'autre fait plus de fleurs femelles et de courgettes ;) bien que d'aspect plus chétif (moins de feuilles). Ce sont des plans de la même variété, semées le même jour, avec mois d'un mètre de distance entre les plants. Est-ce un hasard ou quand plusieurs plants sont ainsi côte à côte les uns des autres ils se "spécialisent" ?

Une question (non des questions...) pour les fraisiers... Vous parlez de les paillez avec du BRF plutôt que du foin, une exception. Si j'ai suivi, le BRF est particulièrement riche en éléments nutritifs, provenant de bois vivant, coupé après la chute des feuilles puis broyé. Vous utilisez le BRF car les fraisiers sont des descendants des fraises des bois et cela leur apporte une nourriture plus proche de leurs conditions de vie initiales que le foin. En forêt pour moi, ce sont les feuilles et les branches mortes qui atteignent le sol, je suppose (sans être allée vérifier), qu'il y a peu de bois vivant qui atteint le sol. Dès lors, pourquoi mettre du BRF plutôt que des brindilles, branches et feuilles mortes ? Même si je comprends que le BRF est plus riche en éléments nutritifs, il me semble d'une certaine façon plus éloigné du milieu d'origine. Du coup ce choix est-il dû au fait que dans un potager la faune / flore du sol est différente et plus apte et efficace à mettre à disposition rapidement les éléments nutritifs venant de BRF que de brindilles / feuilles mortes moins riche ? Une nécessité de nourrir davantage le sol, ses habitants et donc les plantes plus rapidement ? Une question de quantité à apporter (je suppose que pour apporter autant que du BRF il faudrait plus de matériaux, voire même qu'il est impossible d'apporter autant avec ces matériaux) ? Un choix dû à une facilité d'approvisionnement (taille et réutilisation des coupes des arbres fruitiers) ?


Me relancer prochainement.

Je fais quelques messages ce soir assis parterre avec un clavier non français...
0 x




  • Topik serupa
    Balasan
    Tampilan
    postingan terakhir

Kembali ke "Pertanian: masalah dan polusi, teknik dan solusi baru"

Siapa yang online?

Pengguna yang berada di forum ini: Tidak ada pengguna terdaftar dan tamu 3